EEKHOUD (G.)


EEKHOUD (G.)
EEKHOUD (G.)

EEKHOUD GEORGES (1854-1927)

Poète et romancier belge d’expression française, Georges Eekhoud débute dans le journalisme avant de publier ses premiers recueils de vers Myrtes et cyprès (1876), Pittoresques (1879). Ce sont des pièces sans grande originalité, fortement influencées par le Parnasse. Presque aussitôt d’ailleurs il s’en détache et il fonde, en 1881, avec Albert Giraud, Georges Rodenbach et quelques autres, le mouvement La Jeune Belgique. S’y réunissent des écrivains qui entendent conserver à la littérature belge son autonomie par rapport aux mouvements français et cherchent à susciter les talents nationaux. Ils encouragent un certain régionalisme, et la Campine natale de Georges Eekhoud reste fortement présente, décor et thème de ses descriptions, dans des récits tels que Kees Doorik (1883) ou Kermesses (1885). Mais il ne se limite pas à ce genre et voudrait donner à ses tableaux de mœurs la dimension d’un réalisme social. Il se sent solidaire des dépossédés et il peint avec sympathie le monde des paysans ou des ouvriers, dans La Nouvelle Carthage (1888) ou dans La Faiseuse d’amour (1900). La Nouvelle Carthage , livre écrit à la gloire d’Anvers, est le récit de ses souvenirs. Cependant, cet érudit ne parvient pas parfaitement à rendre son langage accessible et l’affectation ou le maniérisme, dont il n’a pas su s’affranchir en même temps que du Parnasse, déforment son projet réaliste. Dans Cycle Patibulaire (1895), il se complaît aux descriptions de brutes et de vauriens avec une certaine tendance à l’expressionnisme. Accentuant encore ce trait, il adopte une position d’esthète, et ses derniers romans, depuis Escal-Vigor (1899) jusqu’à Le Terroir incarné (1928), l’éloignent toujours plus du réalisme; la Flandre resurgit avec ses mystères et ses secrets. Par contre, ses Souvenirs (1914) restituent la sincérité et la simplicité absentes de ses œuvres de fiction.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Eekhoud — (spr. haud), Georges, belg. Schriftsteller, geb. 27. Mai 1854 in Antwerpen, erhielt, obwohl von flämischer Abkunft, seine erste Erziehung in französischer Sprache, lebte nach dem frühzeitigen Tode seiner Eltern in Grenchen im Schweizer Kanton… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Eekhoud — (spr. haud), Georges, belg. Schriftsteller, geb. 27. Mai 1854 in Antwerpen, Mitredakteur des »Etoile belge« in Brüssel, schrieb Gedichte, Romane (»La nouvelle Carthage«, 1888) und Novellen (»Kermesses«, 1884, 1887 u. 1894); schildert meisterhaft… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Eekhoud — (Georges) (1854 1927) romancier belge d expression française, d inspiration réaliste et sociale: Kees Doorik (1883), la Nouvelle Carthage (c. à d. Anvers, 1888), le Cycle patibulaire (1895), Escal Vigor (1899) …   Encyclopédie Universelle

  • Eekhoud — Georges Eekhoud, Porträt von Félix Valloton Georges Eekhoud (* 27. Mai 1854 in Antwerpen; † 29. Mai 1927 in Schaarbeek) war ein belgischer Schriftsteller französischer Sprache. Er wurde dank der Französin Mirande Lucien wieder entdeckt, die über… …   Deutsch Wikipedia

  • Eekhoud, Georges — ▪ Belgian writer born May 27, 1854, Antwerp, Belg. died May 29, 1927, Schaerbeek       one of the first important Belgian regionalist novelists.       Also a poet, essayist, dramatist, and art critic, Eekhoud worked in the 1880s with Max Waller… …   Universalium

  • Eekhoud, Georges — (1854 1927)    A French language writer of poems, novels, and short stories, Georges Eekhoud was born in Antwerp on 27 May 1854. He studied in Switzerland in 1866 and, in 1872, at the École royale militaire de Bruxelles. Short of funds, he became …   Historical Dictionary of Brussels

  • Georges Eekhoud — Portrait de Georges Eekhoud par Félix Valloton paru dans Le Livre des masques de Remy de Gourmont (1896) …   Wikipédia en Français

  • Georges Eekhoud — Georges Eekhoud. Georges Eekhoud (Amberes, 27 de mayo de 1854 – Schaerbeek, 29 de mayo de 1927) fue un novelista belga de ascendencia flamenca, pero que escribió en francés. Eekhoud fue un regionalista conocido sobre todo por su habilida …   Wikipedia Español

  • Georges Eekhoud — (May 27, 1854, Antwerp – May 29, 1927, Schaerbeek) was a Belgian novelist of Flemish descent, but writing in French. Eekhoud was a regionalist best known for his ability to represent scenes from rural and urban daily life. He tended to portray… …   Wikipedia

  • Avenue Eekhoud — Avenue Georges Eekhoud 50° 52′ 36″ N 4° 23′ 15″ E / 50.876685, 4.387450 …   Wikipédia en Français